ALES 11 & 12 Mai-Fracassée des 3 manifs d'Alès, épuisantes mais HISTORIQUES

torture-pas-spectacle

ALES  2013 046
Listening to the Funeral March in C minor, Op.72 No.2 (1827) - Chopin


"Chers tous,

Je viens de rentrer fracassée des 3 manifs d'Alès, épuisantes mais HISTORIQUES.

Nous avons trouvé une ville en état de siège: police municipale renforcée, police nationale, CRS ( les durs des durs) avec gilets pare- balles,casques et matraques, sans compter les policiers en civil. Dix fois plus de moyens qu'un banal déplacement présidentiel, c'est flatteur (à son arrivée, chaque bus de manifestants retardé par des consignes interdiction de se rendre aux arènes et dans la féria!, distribution par les flics de plan de ville avec les zones interdites, escorté par des motards devant, derrière , suivie par des voitures girophares) Jamais vu ça en 15 ans de manifs anticorrida….

Il est vrai que la tension était palpable et que les autorités étaient sur les dents. Les organisateurs se sont vus refuser les parcours accordés et il a fallu renégocier pour rester en ville!

Le message délivré a été asséné par haut- parleur au long de ces 2 jours, par Garrigues juché sur une camionnette roulante: ce seront les dernières corridas à Alès .

On en a assez que le petit monde de l' aficion fasse la loi, triche, mente et manipule à loisir sous le regard complaisant ou indifférent des élus locaux et nationaux .On en a assez même de la tiédeur des élus abolitionnistes.

On en a surtout assez qu'on se foute de nous et de voir le droit démocratique continuellement bafoué."
Katherine Bourliascos

lejournaldescevennes-anti-corrida-alè€s-470x358
LE JOURNAL DES CEVENNES
CULTURAL CANCER
STOP SUFFERING
STOP FUN KILLING

unknown-3-3-2unknown-3-3-3unknown-3-3-4